Archive for June, 2008

June 30th, 2008

Tentative pour reprendre notre souffle!

La vie roule à 200 à l’heure depuis deux semaines, à partir d’aujourd’hui, le rythme devrait revenir normal.  J’ai pleins de trucs à écrire, allons y!

Jeudi dernier, mes 3 grands et le camp de jour allaient à leur sortie aux glissades d’eau hebdomadaire.  Un des plaisir d’un camp de jour dans le nord, la proximité des installations!  Le camp vient avec la passe de saison aux glissades d’eau de Piedmont.  Mais quelle ne fût pas la surprise de tous en arrivant aux dites glissades de ce faire acceuillir par le panneau réclame de la place qui présentait notre deuxième fils avec les filles de Méo ainsi qu’une autre petite fille du camp.  Effectivement, l’an dernier, Méo et Josée avaient amené nos deux fils lors d’une matinée spéciale de prise de photos pour l’endroit et quelques unes des photos les mettant en vedette ont étés choisies pour les publicités.  Pour les voir, faut aller sur place!  Ou encore aller chercher la brochure publicitaire 2008 sur le site.

Jeudi soir j’avais un contrat pour des agents d’immeubles qui voulaient des photos plus particulières pour leurs cartes d’affaires.  Je vous montrerai éventuellement le travail si le tout fonctionne comme prévu.

Vendredi c’était les préparatifs pour la fête de notre grand qui a eu lieu samedi et qui a eu 7 ans.  Et samedi matin, c’était la fête.  On a pas eu du beau temps, mais mon homme est vraiment débrouillard.  Il est allé acheté deux très grosse toiles qu’il a fixées au toit pour nous faire des abris.  La fête a pu avoir lieu dehors comme prévue.  Par chance car on avait décidé de faire une fête commune pour notre fils et la fille de Méo, donc le double de visite ou presque, si bien que nous étions autour de 50 personnes.

Puis finalement, hier, nous sommes allées dans la grande ville pour faire un coucou en famille à la fête de ma meilleure amie.

Aujourd’hui, les grands sont au camp de jour et l’homme en congé, nous allons nous reposés!

Quelques photos27380764_p 27381056_p 27381113_p27381076_p 27381148_p

June 22nd, 2008

Allez comprendre

En fin de semaine, j’étais seule avec mes 5 enfants et la fille de mon beau-frère, car les hommes partaient à la pêche. Et allez savoir le pourquoi du comment, mais j’ai eu plus de temps que d’habitude pour faire mes choses. J’ai réussi à passer la tondeuse sur plus de la moitié du terrain, pris le temps d’écouter deux films, avancer sérieusement une paire de bas au tricot et j’ai même pu faire ce que je ne fais jamais, m’asseoir une heure sur le bord du carré de sable à regarder les enfants jouer. Même les tâches ménagères habituelles n’ont pas souffert du fait que j’avais 6 enfants sous mon oeil!

Le seul hic, j’ai très mal dormi, les petites ont mal dormies les deux nuits, et je dois avouer que je dors moins bien aussi quand mon homme n’y est pas. Mais je m’en sors vraiment bien malgré tout.

June 18th, 2008

L’allaitement

Pour suirvre la vague où les bloggeuse parle de leurs propres expériences d’allaitement tel que vu chez Mamannie, Mamzelle Véro, Fruit de m(è)r(e), mynaï et Joa…(Sûrement que plein d’autres mamans en ont parlés aussi, dont Maternitanne)

Quand j’ai eu ma première fille en 2000, j’étais jeune, j’étais la première de mon entourage à avoir un enfant, j’étais sans ressources et on en parlait encore que très peu de l’allaitement. J’ai tout de même voulu l’allaiter. L’expérience ne fût pas des plus concluantes. J’avais peu confiance en moi, j’avais des préjugés et je croyais à tord que le fait d’allaiter empêchait ma fille de faire ses nuits. Je me suis épuisée rapidement et j’ai décidé de tout arrêter après presque deux mois.

Au deuxième, j’avais lu un peu sur la ligue la lèche, j’étais un brin plus informée et un vrai miracle s’est produit, j’ai découvert des forums de mamans, de jeunes mamans, de filles qui comme moi avaient une vie de famille. Enfin, je trouvais du support psychologique à ma situation. L’allaitement s’est donc très bien passé, j’ai allaité pendant 6 mois en allaitement mixte, mon garçon buvait aussi des préparations lorsque je n’avais pas envie d’allaiter ou lorsqu’il passait du temps en dehors de notre nid familial. Car, je m’étais permise d’allaiter qu’uniquement quand moi je le voulais, si je n’avais pas envie de cette proximité ou de ce que ça implique, je donnais un biberon, c’est tout. Je crois que c’est cette ouverture qui a fait que pour les autres enfants, l’allaitement a été encore plus positif. C’est cet allaitement qui a fait en sorte que j’aime le fait de nourrir mes enfants, que j’apprécie cette relation mère-enfant qui s’établissait.

Au troisième, j’étais prête à l’allaiter comme son frère. J’arrivais à allaiter partout, en pleine confiance de mes moyens. Je l’ai allaité pendant 7 mois, pratiquement exclusivement. C’est également avec celui-là que j’ai commencé doucement le co-dodo. L’expérience était devenue tellement agréable et enrichissante, que je ne voyais pas comment je pourrais passer à côté de l’allaitement pour les autres enfants.

À la quatrième, une relation d’allaitement exclusif est née, je me rappelle encore ma première nuit à la maison avec elle, où nous avions dormi toutes les deux collées dans mon lit et où elle buvait à la demande sans même se réveiller. C’est l’un des mes souvenirs les plus précieux des mes expériences de maternité, ce seul souvenir pourrait me faire avoir encore 10 enfants! Je l’ai allaitée jusqu’à ce qu’elle se sèvre elle-même lors de la grossesse suivante. Elle avait alors 8 mois, du jour au lendemain, elle s’est désintéressée du sein, probablement parce que les hormones ont fait en sorte que le goût change ou la quantité, bref elle n’en voulait plus. Elle n’a jamais eu à prendre de préparations pour nourrissons, elle a terminé les réserves au congélateur et est passée directement au lait régulier. J’ai eu un peu de chagrin de voir s’arrêter l’allaitement aussi rapidement et de cette façon, mais je me consolais en me disant que quelques mois plus tard, j’aurais à nouveau la chance d’allaiter un de mes enfants.

>Et à la petite dernière, la question ne se posait pas. Je l’ai allaitée pendant un an exclusivement. Vers 6 mois, elle refusait de manger des aliments solides, elle a donc vraiment puisée dans mon lait tous les nutriments essentiels pour elle. C’est avec elle que j’ai le plus pratiqué le co-dodo et l’allaitement à la demande. J’ai encore un pincement au cœur quand je réalise que c’est terminée, que je n’allaiterai plus, que je ne vivrai plus ce pur bonheur que de prendre un enfant dans mes bras et le voir se nourrir jusqu’à pleine satisfaction de son besoin. Elle a été très longue à faire ses nuits, mais c’était pratiquement toujours un moment agréable pour moi de l’amener se coucher au creux de mes bras pour qu’elle puisse boire un peu et se réconforter.

Ce que j’ai le plus aimé de l’allaitement c’est la relation maternelle qui se prolonge un peu en dehors de la grossesse, une exclusivité bébé-maman toute particulière. Avec mon expérience, j’ai fini par mettre de côté les préjugés et les commentaires qui auraient pu m’atteindre. J’avais décidé que j’écouterais que mon enfant, peu importe ce que les autres pourraient en penser. Et un moment de pur bonheur d’allaitement c’était quand je m’installais dehors l’été pour allaiter pendant que le reste de la famille s’amusait tout près.

June 17th, 2008

Baptême

La semaine dernière, je vous ai parlé de Baptême rapidement, pour dire que nous avions commencé à faire des cérémonies. Je m’étais promis d’approfondir le sujet, mais j’ai pas eu l’occasion, j’ai plutôt eu la grosse grippe d’homme de lt Merveille, et je commence à peine à être mieux.

Donc, chez nous, seul les deux plus vieux ont reçu le sacrement du baptême. Pourquoi, parce que je voulais les conformés. En effet, au moment de leur baptême, les écoles étaient encore à confession catholique. Je voulais qu’ils puissent faire leur première communion et leur confirmation avec leurs amis de classe. Finalement, la religion est sortie de nos écoles et je n’ai pas fait baptiser les 3 autres. Ceci dit, moi et mon homme avons toujours souhaité marqué leur arrivée et la relation qu’il existait entre eux et leurs parrains/marraines. On a longtemps mijoté à la forme à prendre, puis est venu une vague de “cérémonie de baptême” où l’on plantait un arbre pour l’enfant. L’idée a germée et c’est finalement la forme qui nous convenait.

On a donc demandé au parrain/marraine de chaque enfant de se choisir un arbre fruitier, pour la symbolique de l’arbre qui porte fruits et également pour leur propre plaisir d’un jour manger un fruit de leur arbre. Par la suite parrain et marraine composait un petit texte de souhait, une histoire sur leur relation avec leur filleul, un engagement face à ceux-ci, bref un petit message personnel pour l’enfant. On enterrait avec l’arbre un des textes et une copie est remise à l’enfant pour sa boîte à souvenir. À l’heure actuelle, la plus vieille et la plus jeune ont plantées leurs arbres. Un cerisier pour la dernière et un poirier pour la plus grande. Nous allons tenter de mettre 5 essences d’arbres pour marquer leur unicité.
26904388269044092690442926904450_p

June 16th, 2008

Grosse fin de semaine

La fin de semaine a débutée par le bal de finissant de la plus grande.  Oui oui, un bal de finissant de deuxième année primiaire!  Une soirée à l’école avec l’autre classe qui fait du “looping” première-deuxième année.  C’est quand même triste de devoir quittée un professeur avec qui on a passée deux ans.  Ma grande va beaucoup s’en ennuyer et moi aussi.  Il y avait de la danse, quoi que à 8 ans, c’est de la course en rond plus que de la danse et des fontaines de chocolat qui ont fait fureur.  Les parents aussi ont dansés, les plus grands succès des discothèques, la macarena et la danse d’Hélène!!!  Quand mon chauffeur est venue me récupérée avec ma fille, et la sienne, je ne voulais plus quittée le plancher de danse!

Samedi, le conjoint de ma cousine adorée, lui avait préparée une journée de surprise pour son anniversaire où chaque plage horaire était occuppée par une personne qui l’aimait et qui allait faire une activité avec elle.  J’ai eu la plage horaire du dîner, menoum, un dîner au resto, une sortie de la maison!

Par la suite, je suis allée m’acheter une nouvelle machine à pain, car la mienne avait rendue l’âme la veille.  J’ai changé de modèle, après deux black and Decker qui brisent de la même façon après un peu plus de deux ans d’usage intense, je suis allée vers la cusinart.  Je suis en période d’essai, mais à date, je suis bien heureuse.  Si ce n’est que la problématique de l’achat.  J’ai du retourner la première achetée, car malgré le fait qu’elle était dans une boîte, emballée comme une neuve, avait visiblement servie.

Dimanche matin, je recevais Martine et sa famille.  On procèdait à un échange fort intéressant.  Plusieurs plans de tomates(deux green zebra, deux garden peach, une noire de tula, une
beauty queen, une ildi, une opalka, une polish pastel et, évidemment,
deux petits moineaux) partis de ses propres mains, contre un lapin de mon élevage.  Nous avions conclue qu’elle resterait également pour le dîner.  Elle offrait le dessert et moi le plat principal.  J’avais prévu des quiches, comme ici l’abondance des oeufs frais ne fait pas défaut.  En fait, ce qui a fait défaut, c’est l’électricité au moment de faire la cuisson…  Imaginez mon angoisse, quand on reçoit une telle cuisinière et qu’en plus, on se retrouve sans électricité pour faire le repas.  Je me suis tournée vers mon fidèle ami, le BBQ, et il m’a presque sorti du pétrin.  Mes quiches étaient un peu trop cuites, mais mangeables pareil, fiou!  Mais le dessert à conquis tous les convives, mes grands en ont d’ailleurs parler à plusieurs reprises dans la journée!

Puis, la fin de semaine c’est terminée dans la piscine avec pleins d’autres amis.

June 13th, 2008

Un matin photo

Parce que tornade M. est tellement jolie qu’elle nous fait presqu’oublier que quelques fois elle est un “monstre”

26759785_p

Puis la basse-cour qui devient drôlement grosses!

26759832_p 26759852_p

Et les floraisons du moment

26759907_p26760006_p

June 12th, 2008

Mon chum réalise un rêve ce soir….EDIT

Il amenait notre fils voir Rush ce soir au Centre Bell.  C’est le groupe favori de Lt Merveille.  Il a initié les enfants dès leur jeune âge à ce groupe, si bien que notre fils, qui aura 7 ans dans deux semaine, connaît la majorité de l’oeuvre de Rush et qu’il a lui aussi ses chansons préférées.  Espérons qu’ils auront une belle soirée!

EDIT:  Ils ont eu une très belle soirée.  Ils étaient assis près d’une loge vide et on pu mettre le grand dans la loge pour qu’il voit mieux(avec l’autorisation des placiers).  Aujourd’hui, le grand est resté à la maison, ils sont rentrés à 1:00am, donc il va prendre ça relaxe aujourd’hui.  Mais regardez lui la mine fière avec son nouveau chandail!26759731_p

June 11th, 2008

Tornade M.

Vous vous ennuyez d’un petit tour dans la vie de ma tornade M.? Alors, une petite demi-heure avant le diner aujourd’hui!

Pour débuter, nous sommes de retour de l’école puisque nous allions voir la présentation sur les pays dans la classe de ma grande. En soi, c’est un exercice passablement difficile de se transporter dans une classe de 2eme, remplis d’enfants surexcités de présenter leur gros travail, mais ajouter à cela trois enfants sous ma supervision, plus la visite conjointe avec une classe de maternelle et vos oreilles bourdonnent, les miennes aussi! Rajouté à cela que je suis enrhumée, que je suis congestionnée des oreilles et que j’ai mal à la gorge.

Bon, de retour ici, petite tornade M. décide de jouer avec les clés de voiture de maman. Maman ayant très peu d’autorité avec sa voie de crécelle et son mal de tête, essaie tant bien que mal de lui faire comprendre que l’on ne joue pas avec mes clés. Mais petite tornade M. décide de peser sur le bouton rouge, le bouton panique. Et là c’est moi qui panique, comment on arrête ça ce bidule là qui fait que ma voiture crie sans arrêt. (j’ai même su par la suite que ma voisine a cru que c’était notre système d’alarme et que nous nous faisions volés…) Bref, je fini par trouver. Voyant que tornade M. en a dedans aujourd’hui, je mets de côté mon gros rhume pour aller dehors avec elle, et pourquoi pas, laver la grosse bête (lire le chien) qui commence à dégager une drôle d’odeur! Si ce n’était qu’elle se soit mouillée de la tête au pied, l’expérience n’était pas traumatisante. Par la suite, voyant qu’elle joue sagement, je décide d’aller faire un « backwash » sur ma piscine. C’est à ce moment qu’elle entre dans la maison et avale tout rond la deuxième pastille de la journée… Cette fois, elle s’étouffe, je reviens en courant pour voir ce qu’elle a, par chance elle a réussi à la recracher. Elle a quittée mon œil pour 30 secondes et voyez qu’elle part immédiatement à la recherche d’un mauvais coup. D’autant plus que les pastilles étaient hors de sa portée, bien à ce que je croyais. Le dîner arrive, elle refuse de manger son dîner, exténuée de ses expériences matinales, mais prend tout de même soin de se coincer le genou entre deux barreaux de chaises…. Je répète que j’ai un rhume et que je n’ai aucune force, je passe près de sortir la scie, puis finalement je réussie à la dégagée en lui mettant du savon liquide sur le genou et en poussant doucement sur la peau pour donner une chance à son genou de sortir. C’est après cet épisode que j’ai décidé qu’elle allait directement au dodo, ce que bizarrement elle n’a pas contesté!

June 5th, 2008

Nos hommes et leurs grandes intentions

Avez-vous, comme moi, marié (ou être en couple) avec un homme qui a des projets gigantesques, mais qui manque de temps pour les mettre en oeuvre. Je jasais avec une copine hier au téléphone, je ne dirai pas son nom pour éviter que son homme lui en veule ;-) , et on parlait un peu de ça. Du genre au début du printemps à dire haut et fort que cette année, Il ferait un grand jardin, dont Il s’occupperait et qu’Il déserberait… On se doute que toutes ses belles intentions se sont arrêtés après la première période d’entretien! Ici, mon homme à moi, il m’en fait aussi. Du genre à vouloir faire de la concurence directe au zoo de Granby, il nous commande une basse-cour remplie de 6-7 variétés de volatilles, mais qui s’en occuppe? Et quand je lui répond que non, il ne doit pas commander une nouvelle variété de bébittes à plumes, que je suis suffisament débordée comme ça, il me répond qu’il va s’en occupper, que j’aurai pas à le faire, que ça sera sa job… Tu parles, il fait soit trop de temps supplémentaire cette semaine là, soit il a une grippe d’homme qui le clou au lit, bref je prend tout en charge. Et en plus, il m’annonce, pas subtilement du tout, qu’il m’aime et que je me dois de l’aimer aussi, même s’il…. a fait d’autres achats… Et si je lui ajoutais un lit de camp avec ses bébittes à plumes?

June 4th, 2008

On prépare la fête de notre grand

Je lui ai demandé s’il voulait une fête à thème… Il m’a répondu dans l’affirmative avec une fête de pirate. J’ai donc fait la première étape, les cartons d’invitation ce week-end!

26437965_p

Je prévois lui préparer également une chasse aux trésors et un gâteau en forme de coffre. Pleins de projets pour les prochaines semaines!